Je pleure de voir cette souffrance chez mon peuple

Publié le par meilleurevieenalgerie

Les larmes s'écoulent de mes yeux

Mon âme est remplie de voeux

De voeux pour un peuple qui souffre 

Souffre de misère 

Souffre de l'exil dans son pays 

Vit sans vivre 

Meurt sans mourir

Je suis blessé 

Quand on frappe un Algérien 

Je suis blessé

Quand on frappe une Algérienne

Je suis blessé 

Quand on frappe un père 

Qui crie la  souffrance de ses enfants

Je suis blessé 

Quand on frappe 

Un jeune qui crie son envie de se marier 

Et qui ne peut aimer 

Je suis blessé par toutes ses blessures

Que mon peuple ne peut cicatriser

Je pleure une Algérie que nous aurions dû avoir 

Mais que le pouvoir 

Ne veut pas nous donner 

Mais j'ai bonne espoir 

Car le peuple algérien 

Est un peuple valeureux .


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

LOUANCHI 12/02/2013 15:21




lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news


En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des
arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A
l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques
minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul
aujourd'hui se décide à parler.


35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la
honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.


Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de
ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi
joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)
Interview du 26 mars 2012
sur radio-alpes.net

letitan 12/02/2011 18:25



comme disait un certain Hakim Laalam, je fume du thé et je reste eveillé le cauchemar continue.



MEILLEURE-VIE-EN-ALGERIE 12/02/2011 21:02



Près le cauchemar ce sera le rêve algérien.Le combat continue .